La Danoise Anna Agafia Egholm remporte le Premier Prix du Concours International de Violon Tibor Varga

Ils étaient 94 violonistes lors de la première sélection. La deuxième soirée de la finale a permis de départager les lauréats du Concours International de Violon Tibor Varga 2019. Les Danois Anna Agafia Egholm et Adam Koch Christensen remportent respectivement les premier et deuxième prix. La Polonaise Roksana Kwasnikowska, le troisième. Durant une semaine, les finalistes ont proposé au public quatre performances : solo lors du 1er tour, récital avec piano au 2ème tour, puis en musique de chambre et avec orchestre pour la finale. Pour rappel, aucun premier prix n’avait été attribué en 2017.

 

Les nouveautés

Deux changements majeurs ont été opérés : le choix d’œuvres a été limité, mettant en avant le répertoire contemporain, notamment la pièce imposée „Ri-tratto“, extrait des 4 Hommages pour violon solo de Heinz Holliger qui a fêté ses 80 ans le 21 mai 2019. La finale s’est déroulée à la Ferme-Asile sous la forme de deux concerts publics : la première soirée le 23 août en musique de chambre avec Antonio Meneses, violoncelle, et Juan Carlos Garvayo, piano ; la deuxième soirée le 24 août, autour des grands concerti avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, sous la direction de Gábor Takács-Nagy. Le nouveau président Georges Starobinski se félicite du niveau relevé de l’ensemble des candidats et du niveau d’exigence du Concours.

 

PALMARES 2019
  • 1er prix, Grand prix de la Ville de Sion Anna Agafia EGHOLM (22 ans, Danemark)
  • 2ème prix, Prix de la Loterie Romande Adam Koch CHRISTENSEN (19 ans, Danemark)
  • 3ème prix, Prix de l’Etat du Valais Roksana KWASNIKOWSKA (24 ans, Pologne)
  • Prix Tibor Varga, pour la meilleure interprétation de „Ri-tratto“, extrait des 4 Hommages pour violon solo de Heinz Holliger  Anna Agafia EGHOLM (22 ans, Danemark)
  • Prix du Jury des jeunes Adam Koch CHRISTENSEN (19 ans, Danemark)
  • Prix du public Adam Koch CHRISTENSEN (19 ans, Danemark)
Le jury

Pour rappel, le jury est composé de Georges Starobinski, Président (Suisse), David Takeno (Japon), Gilbert Varga (Suisse), Pavel Vernikov (Ukraine-Israël), Krzysztof Wegrzyn (Pologne), Zhou Qian (Singapour) et Eva Zurbrügg (Suisse). Ils ont été rejoints pour la finale, en tant que chambristes puis en tant que jurés par Antonio Meneses, violoncelle (Brésil) et Juan Carlos Garvayo, piano (Espagne). Lors de la deuxième soirée de la finale, ils ont été accompagnés par l’Orchestre de Chambre de Lausanne, sous la direction de Gábor Takács-Nagy.

 

Quelques chiffres

Parmi les 94 candidatures déposées, notons 65 % de femme et 21 nationalités. Les continents les mieux représentés sont l’Asie (54%), puis l’Europe (24%) et l’Amérique (17%). L’âge moyen des candidats se porte à 21 ans, 9 mois et 6 jours et les trois plus jeunes n’ont pas encore 17 ans. Seule une candidature est helvétique. Pour la première fois, les organisateurs se félicitent d’avoir reçu des dossiers d’Australie (3) et des Philippines (1).

  • Le président du jury Georges Starobinski s’apprête à révéler les résultats sous le regard des finalistes.